Get Adobe Flash player

Monthly Archives: December 1945

Les Livres Historiques

Les Livres historiques sont composés des Livres de Josué, Juges, Ruth, I-II Samuel (I-II Règnes), I-II Rois (III-IV Règnes), I-II Chroniques (I-II Paralipomènes), Esdras, Néhémie, Esther#, Tobit*, Judith*, I-II Maccabées*.

Le livre de Josué

(en h√©breu ◊°◊§◊® ◊ô◊Ē◊ē◊©◊Ę Sefer Y’hoshua) est le premier livre des Proph√®tes dans le Tanakh, la Bible h√©bra√Įque, et le premier livre historique de l’Ancien Testament chr√©tien. Il fait suite au Pentateuque, qui se termine par la mort de Mo√Įse aux portes du pays de Canaan. Le livre relate la conqu√™te du pays promis sous la direction de Josu√©, et il porte son nom parce qu’il en est le personnage principal, et non l’auteur.

Chapitre 1¬†– Le livre commence par une br√®ve introduction o√Ļ Josu√© confirme son engagement face aux tribus d’Isra√ęl.
Chapitres 2 √† 12¬†: Puis, Josu√© conquiert J√©richo, A√Į et Sichem, puis fait alliance avec les Gabaonites. Apprenant cette alliance, cinq rois amorites (des villes de J√©rusalem, Lakish, Eglon, H√©bron et Yarmouth) d√©cident d’attaquer ensemble la ville de Gabaon pour la punir. Les troupes de Josu√©, li√©es aux Gabaonites par le trait√© de paix, mettent en d√©route les arm√©es amorites sur lesquelles Dieu fait tomber des gr√™lons. Puis le Soleil s’arr√™te sur l’ordre de Josu√©, qui peut ainsi les an√©antir totalement. Les conqu√™tes se poursuivent vers le Sud puis vers le Nord.
Y figurent notamment l’√©pisode des ¬ę Trompettes de J√©richo ¬Ľ et la bataille o√Ļ Josu√© arr√™te le soleil et la lune (chap 10, 12-14)
Chapitres 13-24¬†: Ces conqu√™tes sont suivies par un partage du pays entre les divers tribus d’Isra√ęl. Enfin, le livre s’ach√®ve sur le discours d’adieu de Josu√© au peuple et sa mort.

Le livre de Josu√© est un passage particuli√®rement violent de l’ancien testament. Le plus souvent la conqu√™te des villes d’Isra√ęl (J√©richo, Mac√©na, Lebna, Lachis, Heglon, Hebron, Dabir…) est suivie de l’extermination m√©ticuleuse de ses habitants selon les ordres donn√©s par Yahweh.

Livre des Juges

Le Livre des Juges (en h√©breu ◊°◊§◊® ◊©◊ē◊§◊ė◊ô◊Ě Sefer Shoftim) est l’un des livres de la Bible h√©bra√Įque et l’Ancien Testament chr√©tien. Il raconte la p√©riode de l’histoire des H√©breux entre la conqu√™te du Pays de Canaan (rapport√©e dans le livre de Josu√©) et l’apparition de la royaut√©. √Ä cette √©poque (vers -1150–1130), le pouvoir est exerc√© par les Juges. C’est sous la pression d’un danger pr√©cis et sur un mode plut√īt d√©fensif que les tribus d’Isra√ęl mettent √† leur t√™te un chef : c’est l’√©poque des Juges (shofet).

Les Juges, situ√© dans un temps o√Ļ la monarchie n‚Äôa pas encore √©t√© √©tablie en Isra√ęl, consistent des histoires portant sur les h√©ros des batailles avec les Canan√©ens, les Madianites et les Philistins.¬† Les Juges √©taient des chefs militaires, jouant des r√īles importants en temps de crise. Ils √©taient responsables de fournir des jugements aux peuples locaux, et de diriger les alliances temporales entre les tribus.¬† Les juges ne sont guid√©s ni par les lois de l‚ÄôAlliance ni par celles de l‚Äôexode.¬† Dans la grande majorit√© des cas, la v√©n√©ration de YHWH √©tait partag√©e parmi les communaut√©s, √† l‚Äôexception de l‚Äôhistoire de G√©d√©on. Les Juges √©taient choisi non pas pour leur vertu mais pour leurs capacit√©s et habilet√©s dans des temps de difficult√© parmi les populations.

Les chapitres 1 √† 3¬†sont la pr√©face de tout le livre. Ils expliquent que du fait qu’ils n’avaient pas chass√© leurs ennemis (Juges 1:16‚Äď35), les Isra√©lites durent en subir les cons√©quences: perte de foi, mariages avec des incr√©dules et idol√Ętrie.
Les chapitres 4 et 5¬†racontent l’histoire de D√©borah et de Barak, qui d√©livr√®rent Isra√ęl des Canan√©ens.
Les chapitres 6 √† 8¬†contiennent les exp√©riences √©difiantes de G√©d√©on, que le Seigneur b√©nit pour qu’il d√©livre Isra√ęl des Madianites.
Aux chapitres 9 √† 12, plusieurs hommes remplissent les fonctions de juges en Isra√ęl, essentiellement dans l’apostasie et sous l’oppression. Il y est notamment question du juge Abimelech et de Jepht√©.
Les chapitres 13 √† 16¬†parlent de l’apparition et de la chute du dernier juge, Samson.
Les derniers chapitres, 17 √† 21, peuvent √™tre consid√©r√©s comme un appendice qui r√©v√®le la profondeur des p√©ch√©s d’Isra√ęl.

Livre de Ruth

Le livre de Ruth (en h√©breu ◊ě◊í◊ô◊ú◊™ ◊®◊ē◊™ Megilath Ruth, le rouleau de Ruth) est un livre de la Bible h√©bra√Įque, class√© parmi les livres historiques de l’Ancien Testament chr√©tien et parmi les livres des Ketouvim (√Čcrits) dans la tradition juive.

L’histoire de Ruth se d√©roule √† l’√©poque o√Ļ les Juges dirigeaient le peuple d’Isra√ęl. Il s’agit de montrer comment une femme √©trang√®re est non seulement entr√©e dans le peuple d’Isra√ęl mais est devenue l’anc√™tre du roi David. Le r√©cit met l’accent sur la loyaut√© exemplaire de la Moabite Ruth, vis-√†-vis de sa belle-famille comme de YHWH.

Le chapitre 1¬†d√©crit la vie d’√Člim√©lec et de sa famille √† l’√©poque des Juges d’Isra√ęl, qui pour fuir la famine qui s√©vit en Isra√ęl, quitte la ville de Bethl√©em et √©migre dans le royaume voisin de Moab. Apr√®s la mort de son √©poux, Ruth se rend avec sa belle-m√®re No√©mi √† Bethl√©em.
Le chapitre 2 montre Ruth glanant dans les champs de Boaz.
Au chapitre 3, No√©mi dit √† Ruth de se rendre √† l’aire de vannage et de se coucher aux pieds de Boaz.
Le chapitre 4¬†est l’histoire du mariage de Ruth et de Boaz. Ils eurent un fils, Obed, de la lign√©e duquel sortirent David, puis J√©sus de Nazareth selon le Nouveau Testament.

Deuxième Livre de Samuel

e Deuxi√®me Livre de Samuel (en h√©breu ◊°◊§◊® ◊©◊ě◊ē◊ź◊ú Sefer Sh’muel) est un livre class√© parmi les Proph√®tes dans le Tanakh (la Bible h√©bra√Įque) et dans les Livres historiques de l’Ancien Testament chr√©tien. Il est enti√®rement consacr√© au r√®gne de David, qui appara√ģt d√©j√† dans le Premier Livre. David unifie les tribus d’Isra√ęl et choisit J√©rusalem pour y d√©poser l’Arche d’alliance. L’√©pisode de David et Bethsab√©e figure au chapitre 11.

Apr√®s la mort de Sa√ľl √† Guelbo√© (racont√©e √† la fin du Premier livre de Samuel), David est fait roi de Juda ‚ÄĒ l’une des douze tribus d’Isra√ęl. Mais c’est Ishboshet, seul fils survivant de Sa√ľl, qui est d√©sign√© roi de tout Isra√ęl par Abner, chef de ses arm√©es. Les deux camps s’affrontent alors violemment, et celui de David prend peu √† peu le dessus. Abner se rapproche du roi de Juda et entame avec lui des n√©gociations, mais il est assassin√© par Joab, le neveu de David. Peu apr√®s, c’est Ishboshet qui est assassin√© √† son tour : la voie est d√©sormais libre pour l’accession de David au tr√īne du grand Isra√ęl.

Gloires¬†:¬†Le nouveau roi commence par prendre la ville de J√©rusalem, et sa gloire grandit. Il enregistre deux victoires sur les Philistins (2S 5,17-25), et fait transf√©rer l’arche d’alliance √† J√©rusalem ; puis ce sont contre les Moabites, les Aram√©ens, les √Čdomites, les Ammonites que de nouvelles campagnes sont men√©es et gagn√©es.

Malheurs :¬†Les chapitres 11 √† 21 montrent le d√©clin de la force spirituelle de David √† cause de ses p√©ch√©s et de la r√©bellion au sein de sa famille. David envoie √† la mort son guerrier Urie le Hittite pour en √©pouser la veuve, Bethsab√©e. La naissance de leur enfant Salomon est mentionn√©e au chapitre 12. Puis c’est Amnon, l’un des fils de David, qui viole sa demi-sŇďur Tamar. Ce crime entra√ģne la vengeance puis la fuite d’Absalom, un autre des fils de David. Bien que ce dernier finisse par lui accorder son pardon et qu’il le rappelle aupr√®s de lui, Absalom se r√©volte contre lui et prend les commandes de J√©rusalem, obligeant David √† la fuite. Apr√®s quelques p√©rip√©ties et duperies, Absalom est finalement vaincu et tu√© par Joab, √† la grande douleur du roi David qui revient alors sur le tr√īne.

Le Deuxième Livre des Rois

Le Deuxi√®me Livre des Rois est un livre de l’Ancien Testament class√© parmi les Livres des Proph√®tes dans la tradition juive et dans les livres historiques dans le christianisme. Il suit le Premier Livre des Rois, avec lequel il constituait, √† l’origine un seul livre.

Depuis le r√®gne d’Ochozias, roi d’Isra√ęl, jusqu’√† la chute du royaume de Juda, il pr√©sente avec plus ou moins de d√©tails chacun des rois d’Isra√ęl et de Juda, deux royaumes condamn√©s par la justice divine apr√®s leur rejet des commandements divins.

Les royaumes d’Isra√ęl et de Juda :¬†Dans le Premier Livre des Rois, sont √©voqu√©es la mort du roi David, la vie de Salomon, la partition du royaume en deux √Čtats : le royaume d’Isra√ęl et celui de Juda. La vie des rois des deux royaumes est pr√©sent√©e de fa√ßon synchronique mais est coup√©e par des chapitres consacr√©s aux proph√®tes qui viennent avertir les rois que la justice divine s’abattra sur ceux qui ne suivent pas deux commandements essentiels √† savoir l’adoration de YHWH, Dieu exclusif, et le respect du Temple de J√©rusalem comme seul lieu de culte autoris√©. Le deuxi√®me livre continue cette histoire royale et sa condamnation constante des rois d’Isra√ęl qui sont coupables d’apostasie et qui ne reconnaissent pas la primaut√© du Temple de J√©rusalem.

D’Ochozias √† J√©hu :¬†√Ä la fin du Premier Livre est √©voqu√©e l’accession au tr√īne d’Isra√ęl du roi Ochozias, fils d’Achab. Le Second Livre commence donc avec quelques versets (2R 1,1-18) concernant son r√®gne qui est bref. Il meurt en effet d’une chute mortelle la deuxi√®me ann√©e de son r√®gne. Durant celui-ci, il s’√©tait heurt√© violemment au proph√®te √Člie qui lui reprochait d’adorer Baal-Zebub. √Ä la mort d’Ochozias, son fr√®re Joram le remplace sur le tr√īne. Il n’adore pas Baal mais se comporte comme J√©roboam Ier et encourt ainsi la col√®re de Yahv√©. √Člie, quant √† lui, quitte la terre emmen√© sur un chariot de feu. Il est remplac√© par le proph√®te √Člis√©e qui op√®re de nombreux miracles. Le chapitre 3 est consacr√© √† la guerre du roi Joram, alli√© aux rois de Juda et d’√Čdom, contre le roi Mesha. Bien qu’il remporte la victoire, Joram abandonne sa domination sur le royaume de Moab apr√®s que Mesha eut sacrifi√© son fils a√ģn√©. Les chapitres 4 √† 6, racontent d’autres prodiges op√©r√©s par √Člis√©e (r√©surecction d’un mort, gu√©rison miraculeuse, etc.). √Ä partir de 2R 6,24 le r√©cit se porte sur la lutte de Joram contre Ben Haddad, roi d’Aram-Damas. Le royaume conna√ģt la famine avant qu’un miracle divin chasse les arm√©es d’Aram. Dans le chapitre 8 une autre famine touche Isra√ęl pendant sept ans et √Člis√©e annonce √† Haza√ęl qu’il deviendra roi d’Aram et combattra les H√©breux. Apr√®s ce r√©cit le reste du chapitre s’int√©resse au roi de Juda Joram qui d√©laisse les commandements divins et suit les voies mauvaises des rois d’Isra√ęl, influenc√© par sa femme, d’origine isra√©lienne. Durant son r√®gne √Čdom parvient √† reprendre son ind√©pendance.

Son fils, Ochozias lui succ√®de mais ne r√®gne qu’un an avant d’√™tre assassin√© par J√©hu. Celui-ci une fois oint comme roi d’Isra√ęl par un proph√®te disciple d’√Člis√©e part tuer le roi d’Isra√ęl, Joram. Apr√®s l’avoir abattu il s’en prend √† Ochozias qui √©tait venu rendre visite √† son parent Joram. Il fait aussi tuer J√©zabel, m√®re de Joram, dont le cadavre est d√©vor√© par les chiens comme le demandait la mal√©diction d’√Člie. J√©hu suit les voies de Yahv√© en faisant p√©rir la maison d’Achab, y compris les fr√®res d’Ochozias, roi de Juda, et les sacrificateurs de Baal cependant il reste condamnable car il suit les voix de J√©roboam Ier en ne reconnaissant pas J√©rusalem comme seul temple. C’est aussi √† l’√©poque de ce r√®gne que selon l’auteur commence la punition de Yahv√© contre Isra√ęl. Cela est marqu√© par les victoires de Haza√ęl qui s’empare de plusieurs r√©gions auparavant domin√©es par Isra√ęl.

D’Athalie √† la fin du royaume de Samarie¬†:¬†Apr√®s avoir racont√© la mort de J√©hu, le livre retourne dans le royaume de Juda. Dans le chapitre 11 Athalie, m√®re d’Ochozias, fait assassiner toute la descendance royale pour pouvoir gouverner. Magr√© tous ses efforts, un enfant, Joas, lui √©chappe gr√Ęce √† la protection de Yehoyada, pr√™tre de Yahv√©. Alors qu’il a sept ans, Joas est port√© sur le tr√īne et Athalie est assassin√©e. Les chapitres 11 √† 12 racontent le r√®gne juste de Joas qui lutte contre les adorateurs de Baal. Apr√®s avoir r√©gn√© 40 ans, il est assassin√© par des officiers. Auparavant, il avait combattu Haza√®l, roi d’Aram qui victorieux avait exig√© une ran√ßon en or pay√©e en livrant les tr√©sors consacr√©s du temple de Yahv√©. Le chapitre 13 revient au royaume d’Isra√ęl et au roi Joachaz, fils de J√©hu. Durant ce r√®gne Haza√ęl et son fils Ben-Hadad III remportent de nombreuses victoires contre Isra√ęl12. Joachaz r√®gne 17 ans et son fils Joas lui succ√®de. Il parvient √† remporter plusieurs victoires contre Ben-Hadad III. C’est durant ce r√®gne que meurt √Člis√©e. Le chapitre 14 traite des r√®gnes d’Amasias, roi de Juda, et de J√©roboam II, roi d’Isra√ęl. Le r√®gne d’Amasias est marqu√© par la guerre qu’il d√©clare au royaume d’Isra√ęl et qu’il perd, vaincu par Joas. Il est assassin√© apr√®s 29 ans de r√®gne. Son fils Ozias lui succ√®de et reste sur le tr√īne durant 52 ans, soit la plus longue p√©riode pour un r√®gne en Juda. Le r√®gne de J√©roboam qui dure 41 ans est pr√©sent√© succinctement bien qu’il soit marqu√© par de nombreuses victoires militaires qui permettent √† Isra√ęl de reprendre des territoires perdus dans les guerres pr√©c√©dentes. Le chapitre 15 parle de divers rois qui r√©gn√®rent en Isra√ęl et en Juda. Isra√ęl conna√ģt une p√©riode d’instabilit√© politique car les rois se font tuer et remplacer par leurs meurtriers. Zacharie monte sur le tr√īne √† la mort de son p√®re J√©roboam mais est assassin√© six mois apr√®s par Shallum qui r√®gne un mois avant d’√™tre tu√© par Menahem. Menahem garde la couronne jusqu’√† sa mort apr√®s 10 ans de r√®gne et son fils Peqahya parvient √† la conserver deux ans avant d’√™tre assassin√© par son √©cuyer Peqah qui r√®gne 20 ans. Durant cette p√©riode le roi d’Assyrie Teglath-Phalasar III s’empare de plusieurs r√©gions d’Isra√ęl et fait d√©porter plusieurs tribus. P√©qah est assassin√© par Os√©e. La fin du chapitre 15 revient au royaume de Juda et au roi Yotam qui doit combattre Ra√ß√īn, roi d’Aman et P√©qah. Le chapitre 16 est consacr√© au r√®gne d’Achaz, roi de Juda, fils de Yotam. Alors que ce dernier avait honor√© Yahv√©, Achaz abandonne le dieu de ses p√®res et adore les idoles et il est m√™me accus√© d’avoir immol√© son fils par le feu. Juda est toujours menac√© par Ra√ß√īn et P√©qah aussi Achaz demande l’aide de Teglath-Phalasar qui vainc et tue Ra√ß√īn. Achaz paie ce service r√Ęce √† l’or et l’argent du temple et du palais royal puis il profane le temple de Yavh√© pour construire un autel semblable √† celui de Damas o√Ļ il rencontre Teglath-Phalasar. √Ä sa mort son fils √Čz√©chias monte sur le tr√īne. Le chapitre 17 rapporte l’an√©antissement du royaume d’Isra√ęl par les Assyriens sous le r√®gne d’Os√©e qui pour √©chapper √† la domination assyrienne demande l’aide de l’√Čgypte. Le roi d’Assyrie Salmanazar V l’apprend et s’empare d’Os√©e qu’il fait emprisonner. Le royaume d’Isra√ęl dispara√ģt, les h√©breux sont d√©port√©s dans l’empire et des populations viennent occuper ces territoires. Ces peuples idol√Ętres adorent ensuite aussi Yahv√© et seraient √† l’origine des Samaritains21. Tout en expliquant ces faits, le livre revient sur les m√©faits des habitants du royaume de Samarie, leur obstination dans le mal m√™me apr√®s leur d√©portation dans le royaume assyrien et l’impossibilit√© du pardon divin.

Le royaume de Juda :¬†Apr√®s la chute d’Isra√ęl, le r√©cit se consacre exclusivement au royaume de Juda. Les chapitres 18 √† 20 racontent la vie juste d’√Čz√©chias, roi de Juda et du proph√®te Isa√Įe. Contrairement √† son p√®re, √Čz√©chias reconna√ģt seulement Yahv√© et d√©truit toutes les idoles qui profanaient le pays. Il m√®ne par ailleurs une politique √©trang√®re visant √† √©chapper √† la domination assyrienne. Menac√© par les arm√©es ennemies du roi d’Assyrie Sennach√©rib, Juda est sauv√© par une intervention divine. Ainsi le respect envers Yahv√© est r√©compens√© par une victoire contre l’ennemi et l’abandon des r√®gles inspir√©es par Dieu entra√ģne un ch√Ętiment.

Ceci explique, selon l’auteur du livre, que l’impi√©t√© du roi Manass√©, fils d’√Čz√©chias, soit la cause de la col√®re divine qui menace Juda. En effet Manass√© est pr√©sent√© dans le chapitre 21 comme le plus abominable des rois. Il honore les idoles, profane le temple en y pla√ßant des statues et d√©cide du martyre d’√Čsa√Įe. Son fils Amon agit de m√™me jusqu’√† son assassinat par des serviteurs apr√®s deux ans de r√®gne. Si Manass√©, et Amon abandonnent YHWH et adorent des idoles, apr√®s eux, Josias, fils d’Amon, montre au contraire qu’il est un roi juste et r√©tablit la loi divine parmi les Juifs (2R 22-23,30) apr√®s la d√©couverte du livre de la loi dans le temple de J√©rusalem. De 23,31 √† 25,30 l’histoire de Juda se poursuit et les r√®gnes de Joaqim, Joakin et S√©d√©cias, tous coupables d’apostasie, sont √©voqu√©s. Cette persistance dans le mal am√®ne le ch√Ętiment divin qui se concr√©tise par la prise de J√©rusalem (dat√©e de -586), et l’exil √† Babylone qui s’ensuit. Les derniers versets (2R 25,27-30) relatent l’histoire du roi Joachin qui de prisonnier devient un familier du roi babylonien.

Le Deuxième Livre des Chroniques

Le Deuxi√®me Livre des Chroniques est un livre de l’Ancien Testament. Il suit le Premier Livre des Chroniques, qui retrace l’histoire du monde de la Cr√©ation √† la royaut√© de David. √Ä l’origine ces deux livres n’en formaient qu’un, appel√© Livres des Chroniques.

Les chapitres 1 √† 9 racontent le r√®gne de Salomon, les chapitres 3 √† 5 d√©crivent la construction du temple de Salomon. Les chapitres 10 √† 12 parlent du r√®gne de Roboam, fils de Salomon, au cours duquel le royaume uni d’Isra√ęl fut divis√© en royaume du nord et royaume du sud. Les chapitres 13 √† 36 d√©crivent les r√®gnes des divers rois jusqu’√† la prise du royaume de Juda par Nabuchodonosor II. Le livre prend fin avec le d√©cret de Cyrus en -538 qui permet aux captifs de Juda de retourner √† J√©rusalem. Cet √©v√®nement essentiel dans l’histoire du peuple h√©breu est aussi, d’un point de vue religieux, le signe que Dieu n’a pas abandonn√© son peuple m√™me si les p√™ch√©s de celui-ci ont provoqu√© la destruction du temple, la fin de la royaut√© et l’exil.

Le Livre d’Esdras (ou Ezra)

Le livre d’Esdras (ou Ezra) est un livre de la Bible h√©bra√Įque et de l’Ancien Testament.
Les chapitres 1 √† 6 du 3e livre d’Esdras d√©crivent le d√©cret de Cyrus en 537 av. J.-C. et le retour des Juifs sous Zorobabel. Dans les chapitres 7 √† 10, qui se d√©roulent 60 √† 80 ans plus tard, Esdras va √† J√©rusalem. Avec ses compagnons, il je√Ľne et prie pour obtenir protection.¬† √Ä J√©rusalem, ils apprennent que de nombreux Juifs ont √©pous√© des √©trang√®res. Consid√©rant qu’ils se sont ainsi souill√©s, Esdras prie pour eux et les convainc de renvoyer femmes et enfants.

Le Livre de Néhémie

Le livre de N√©h√©mie est un livre de la Bible h√©bra√Įque et de l’Ancien Testament.

Le livre de N√©h√©mie raconte les progr√®s et les difficult√©s de l’Ňďuvre √† J√©rusalem apr√®s le retour des Juifs de la captivit√© babylonienne. Les chapitres 1 √† 7 parlent de la premi√®re visite de N√©h√©mie √† J√©rusalem et de la reconstruction des murailles de la ville face √† une forte opposition. Les chapitres 8 √† 10 d√©crivent les r√©formes religieuses et sociales que N√©h√©mie essaya de mettre en vigueur. Les chapitres 11 √† 13 donnent la liste de ceux qui √©taient dignes et rapportent la cons√©cration de la muraille. Les versets 4 √† 31 du chapitre 13 racontent la seconde visite de N√©h√©mie √† J√©rusalem apr√®s une absence de douze ans.

Le Livre d’Esther

Le livre ou rouleau d‚ÄôEsther (h√©breu : ◊ě◊í◊ô◊ú◊™ ◊ź◊°◊™◊® Meguilat Esther) est le vingt-et-uni√®me livre de la Bible h√©bra√Įque.

L’action se d√©roule apr√®s la destruction du premier Temple de J√©rusalem et l‚Äôexil √† Babylone. Un demi-si√®cle environ apr√®s la victoire de Nabuchodonosor, son empire tombe aux mains du roi Cyrus II de Perse. Bien qu‚Äôil ait autoris√© le retour des Juifs en Jud√©e, beaucoup continuent √† vivre en diaspora dans l‚Äôempire perse. Le r√©cit d‚ÄôEsther se place vers cette √©poque, √† la cour du roi de Perse.

Il rapporte une s√©rie d‚Äô√©v√©nements se d√©roulant sur plusieurs ann√©es : Esther, d’origine juive, est la favorite du plus puissant souverain de son √©poque ‚ÄĒ Xerx√®s Ier. Or, sous son r√®gne, le grand vizir ‚ÄĒ Haman ‚ÄĒ intrigue et obtient de pouvoir exterminer toute la population juive. Devant pareille menace, Mardoch√©e fait appel √† sa cousine Esther afin qu’elle obtienne du roi l’annulation du d√©cret qui les condamne. Xerx√®s Ier ‚ÄĒ inform√© par Esther ‚ÄĒ prend toutes les mesures n√©cessaires pour prot√©ger la population juive, et condamne le vizir, ainsi que tous ses fils, √† √™tre pendus au poteau destin√© initialement √† Mardoch√©e. Enfin, les Juifs instaurent une f√™te annuelle, appel√©e Pourim, afin de comm√©morer ce miracle.

Le Livre de Tobit

Le livre de Tobit, parfois appel√© livre de Tobie ‚ÄĒ Tobie √©tant le fils de Tobit, est un livre deut√©rocanonique de l’Ancien Testament. Il raconte l’histoire d’un Isra√©lite de la tribu de Nephthali nomm√© Tobit, d√©port√© √† Ninive, qui devient aveugle apr√®s avoir re√ßu de la fiente d’oiseau dans les yeux et qui envoie son fils Tobie recouvrer une dette en M√©die aupr√®s de leur parent Gaba√ęl.

L’ange Rapha√ęl ‚ÄĒ d√©sign√© ult√©rieurement comme l’archange Rapha√ęl par les catholiques et les orthodoxes ‚ÄĒ conduit Tobie √† Ecbatane o√Ļ il p√™che un poisson dont il extrait le cŇďur, le foie et le fiel. Il rencontre sa future femme, Sara, que tourmente un d√©mon, Asmod√©e, qui a fait p√©rir successivement ses sept maris pendant leur nuit de noces. L’ange Rapha√ęl qui avait expliqu√© pr√©c√©demment √† Tobie qu’il devait prendre cette femme pour √©pouse, lui indique comment la d√©livrer du d√©mon. Sara, de son c√īt√©, prie le Seigneur pour √™tre gu√©rie. Avec le fiel d’un poisson, comme le lui indique l’Archange, qui l’accompagne, Tobie retourne √† la maison paternelle et gu√©rit la c√©cit√© de son p√®re.

Le Livre de Judith

Le livre de Judith est un livre deut√©rocanonique de la Bible. Il relate comment la belle et jeune veuve Judith (◊ô÷į◊Ē◊ē÷ľ◊ď÷ī◊ô◊™ ; Yehudit ; ¬ę Lou√©e ¬Ľ ou ¬ę Juive ¬Ľ, en grec : őôőŅŌÖőīőĮőł) √©carte la menace d‚Äôune invasion assyrienne en d√©capitant le g√©n√©ral ennemi Holopherne, et restaure du m√™me coup la foi du peuple juif en la puissance salvatrice de son Dieu.

L‚Äôintrigue raconte que Nabuchodonosor roi d‚ÄôAssyrie vainc les M√®des et envoie dans sa 12e ann√©e de r√®gne le g√©n√©ral Holopherne en campagne de conqu√™te vers l‚Äôouest. Pour cela, Nabuchodonosor le met √† la t√™te d’une arm√©e immense. Holopherne avance avec succ√®s, d√©truisant sur son passage les sanctuaires locaux et exigeant que Nabuchodonosor soit honor√© comme un dieu. L‚Äôarm√©e assyrienne arrive finalement √† une passe aux portes d’Isra√ęl et fait le si√®ge d‚Äôune ville nomm√©e Bethulia, situ√©e de l‚Äôautre c√īt√©, bien qu’Achior, le chef des Ammonites les ait pr√©venus que le Dieu d’Isra√ęl donnera la victoire aux siens s’ils ne fautent pas. Or, √† bout de ressources, les B√©thuliens d√©sesp√®rent et sont pour cela tanc√©s par la veuve Judith, une descendante de Sim√©on, qui leur reproche leur peu de foi. Elle d√©cide de se rendre accompagn√©e d‚Äôune servante au camp d‚ÄôHolopherne en lui faisant croire qu‚Äôelle lui apporte de pr√©cieuses informations sur les Juifs. Impressionn√© par sa beaut√©, celui-ci accepte de l‚Äô√©couter et l‚Äôinvite √† un festin, puis dans sa tente o√Ļ elle profite de son ivresse pour le d√©capiter. Elle revient avec la t√™te d‚ÄôHolopherne √† Bethulia o√Ļ son succ√®s galvanise les habitants. Ils attaquent et mettent en d√©route les Assyriens affaiblis par la perte de leur g√©n√©ral.

Pentateuque – les 5 livres de Mo√Įse

Penta vient de ŌÄő≠őĹŌĄőĶ/pente ¬ę cinq ¬Ľ, et -teuque de ŌĄőĶŠŅ¶ŌáőŅŌā/teukhos, ¬ę √©tui ¬Ľ (il s’agit de la custode cylindrique contenant les livres en forme de rouleaux). Teukhos a fini par d√©signer, par m√©tonymie, le contenu m√™me de l’√©tui. La forme latine pentateuchus liber appara√ģt chez Tertullien √† la fin du IIe si√®cle – d√©but IIIe si√®cle.

Les 5 livres de Mo√Įse¬†pr√©sentent une version th√©ologique de l’histoire du peuple d’Isra√ęl depuis la cr√©ation du monde jusqu’√† la mort de Mo√Įse.

  • Le Pentateuque est chez les chr√©tiens les cinq premiers livres de la Bible.
  • Pour les juifs, ils constituent la Torah, – h√Ęmis√Ę hums√™ hatt√īr√Ę ou ¬ę les cinq cinqui√®mes de la loi ¬Ľ – c’est-√†-dire ¬ę doctrine ¬Ľ, ¬ę enseignement ¬Ľ, mais aussi ¬ę loi ¬Ľ (ce qui explique que le terme ait √©t√© traduit en grec par őĹŌĆőľőŅŌā/nomos), c’est parce qu’ils renferment, outre des r√©cits ¬ę historiques ¬Ľ, tout un ensemble de prescriptions (religieuses, rituelles, culturelles, juridiques, etc.) qui constituent les bases du juda√Įsme. Les lois alimentaires (cacherout) √©nonc√©es dans le chapitre 11 du L√©vitique en sont un exemple parmi d’autres.

La tradition en attribue la paternit√© √† Mo√Įse, mais la recherche moderne a pu √©tablir qu’ils ont √©t√© compos√©s √† l’√©poque de l’exil √† Babylone par de nombreux r√©dacteurs.

Contenu

Genèse, divisée en 2 parties :

  • La Cr√©ation (des chapitres 1 √† 11) :¬†Apr√®s la cr√©ation de l’univers et de l’homme (chapitres 1-2), l’histoire du p√©ch√© originel et celle du meurtre de Abel par son fr√®re Ca√Įn (chapitre 4), arrive l’histoire de No√© qui √©chappe au d√©luge gr√Ęce √† son arche (chapitres 6 √† 8). L’histoire de la Tour de Babel occupe le chapitre 11. Des g√©n√©alogies entrecoupent ce r√©cit et la derni√®re d’entre elles permet de faire le lien avec la seconde partie de la Gen√®se.¬†La g√©n√©alogie du chapitre 11 donne les anc√™tres d’Abraham dont l’histoire vient ensuite.
  • Les R√©cits Patriarcaux (chapitres 12 √† 50) – L’histoire des patriarches raconte l’histoire : D’abord Abram, qui change son nom en Abraham apr√®s sa rencontre avec Dieu, est choisi pour √™tre le p√®re d’une grande nation et ce bien qu’il soit √Ęg√© et que sa femme Sarah soit st√©rile (chapitres 12 √† 25 verset 8). Un fils leur na√ģt, Isaac lui-m√™me p√®re de Jacob qui change son nom en Isra√ęl apr√®s avoir lutt√© contre un √™tre myst√©rieux et √† qui est fait la m√™me promesse (du chapitres 25 verset 19 au chapitre 37). Enfin, l’histoire de Joseph ach√®ve le livre de la Gen√®se. Joseph, fils de Jacob est vendu par ses fr√®res, est esclave en √Čgypte mais parvient √† devenir le conseiller de Pharaon. Il fait venir en √Čgypte toute sa famille pour qu’elle √©chappe √† la famine et se r√©concilie avec ses fr√®res (chapitres 37 √† 50)4. Avec ses fr√®res, il fonde ainsi les 12 tribus d’Isra√ęl.

Le livre de l’Exode raconte la sortie d’√Čgypte du peuple h√©breu compos√© des descendants des 12 tribus d’Isra√ęl. Les H√©breux √©tant trop nombreux aux yeux de Pharaon, celui-ci les r√©duit en esclavage. Alors que le nouveau Pharaon tente d’√©craser les H√©breux jusqu’√† faire tuer les premiers-n√©s, un enfant, Mo√Įse, est sauv√© et, une fois adulte, est appel√© par Dieu pour conduire les H√©breux hors d’√Čgypte. Malgr√© de nombreux miracles (Dix plaies d’√Čgypte), Pharaon refuse le d√©part de ce peuple esclave et c’est seulement lorsque tous les premiers-n√©s, humains et animaux, meurent en une nuit, qu’il accepte de voir partir les H√©breux. Il revient ensuite sur sa d√©cision mais son arm√©e est noy√©e dans la Mer Rouge (chapitres 1 √† 14) que Dieu avait ouverte pour laisser le passage aux H√©breux. Lib√©r√© de cette menace, le peuple H√©breu entame une longue marche jalonn√©e de miracles divins comme le don de la manne. Pendant ce voyage, Mo√Įse re√ßoit les Tables de la loi sur lesquelles sont √©crits les Dix commandements. Enfin, le tabernacle est construit et consacr√©.

Le L√©vitique rompt l’histoire pour exposer une s√©rie de rites √† accomplir. Apr√®s la description de l’onction d’Aaron et de ses fils de la tribu de L√©vi, sont pr√©sent√©s les diff√©rents types de sacrifice pour chaque occasion. Des indications m√©dicales expliquent la conduite √† tenir en cas de suspicion de l√®pre. Les lois sur le mariage et celles sur la nourriture sont aussi inscrites ainsi que celles concernant les f√™tes, la lib√©ration des h√©breux en situation de servitude pour dettes et celle sur le repos de la terre tous les sept ans.

Le livre des Nombres commence par le d√©nombrement des tribus h√©breux puis raconte le d√©part pour le Sina√Į afin de conqu√©rir la Terre promise. Cependant, apr√®s le retour d’√©claireurs partis reconna√ģtre le pays, les H√©breux prennent peur et refusent d’entrer sur cette terre. N’ayant pas confiance en la parole divine, le peuple est maudit de sorte que tous (sauf Caleb et Josu√©) sont condamn√©s √† errer dans le d√©sert durant quarante ans et √† ne pas entrer sur la terre promise qui n’appartiendra qu’√† leurs enfants. Le peuple continue cependant √† se r√©volter, ce qui provoque la col√®re divine. M√™me Mo√Įse et Aaron subissent le ch√Ętiment de ne pouvoir p√©n√©trer sur la Terre promise. Aaron meurt en chemin. Cependant, les H√©breux commencent √† combattre des rois de la r√©gion et selon qu’ils respectent ou oublient la parole divine, parviennent √† vaincre ou sont d√©faits.

Ce r√©cit est entrecoup√© de r√®gles √† observer : celles sur le sacrifice, celles sur les villes refuges pour ceux qui sont coupables d’un homicide involontaire, celles sur l’h√©ritage, etc.

Le Deut√©ronome se pr√©sente comme un long discours tenu par Mo√Įse aux H√©breux avant sa mort. Dans ce texte sont rappel√©es les r√®gles auxquelles doivent se soumettre les H√©breux pour garder la bienveillance de Dieu √† leur √©gard. Quelques rappels d’√©v√®nements racont√©s dans les livres pr√©c√©dents servent √† montrer la puissance de Dieu, son soutien √† son peuple √©lu et sa col√®re lorsqu’ils oublient ses commandements. Le texte se termine par un cantique, des b√©n√©dictions de Mo√Įse et le bref r√©cit de la mort de ce dernier.

 

Fatima
Notre Dame de Lourdes
Sauvons plus de forêt !
1 2 3 4 5 6 7