Get Adobe Flash player

Monthly Archives: November 2015

Alexandre Le Grand

On dit que sur le point de mourir, Alexandre le Grand demanda :

Que son cercueil soit transporté à bras d’hommes par les meilleurs médecins de l’époque.

Alexandre le Grand Ἀλέξανδρος ὁ ΜέγαςQue les trésors qu’il avait acquis (argent, or, pierres précieuses…), soient dispersés tout le long du chemin jusqu’à sa tombe, et… que ses mains restent à l’air libre se balançant en dehors du cercueil à la vue de tous.

Je veux, dit-il, que les médecins les plus éminents transportent eux-mêmes mon cercueil pour démontrer ainsi que face à la mort, ils n’ont pas le pouvoir de guérir…

Je veux que le sol soit recouvert de mes trésors pour que tous puissent voir que les biens matériels ici acquis, restent ici-bas…

Je veux que mes mains se balancent au vent, pour que les gens puissent voir
Que les mains vides nous arrivons dans ce monde
et les mains vides nous en repartons
quand s’épuise pour nous le trésor le plus précieux de tous : LE TEMPS.»

Jean Sempé, Guérisseur

JEAN SEMPE – Serviteur de Dieu

Jean Sempé est mort le 9 janvier 1892 à Vincennes, un homme plein de jours et de vertus.

Il était un Juste d’une grande simplicité et n’avait aucune espèce d’instruction ; néanmoins il fut grand devant Dieu et bon nombre de personne en France, voire à l’étranger, l’ont pleuré et le pleurent encore ;  car la renommée de ses bienfaits, de ses miracles de guérisons obtenus par ses prières, c’était répandus un peu partout ; et chaque jour de nombreuses visites de malades, des lettres de demandes encore plus nombreuses, affluaient dans son humble retraite de la rue Fontaine.

Cette extraordinaire puissance de guérir les maladies les plus désespérées, Jean Sempé la possédait au plus haut degré ; c’est par centaines qu’il faut compter les guérisons opérées ; mais Jean Sempé déclarait humblement qu’il n’avait pas cette puissance en lui-même ; il l’avait reçue d’un autre vieillard. Il priait, disait-il, faisait prier avec lui, bénissait ou magnétisait (ce qui est tout un) de l’eau, du sel, de l’huile, et chassait tout mais uniquement au nom de Jésus et par Jésus, que le malade fut en sa présence ou très éloigné.

C’est ainsi qu’il vécut et passa au milieu de nous en faisant le bien, et maintenant il a reçu sa récompense. Sa dépouille mortelle repose au cimetière de Vincennes, et sur sa tombe vont le prier et l’invoquer ses nombreux et fidèles amis.

A lire et à remercier

Fatima