Get Adobe Flash player

Saint Michel Garicoïts

Saint Michel Garicoïts

L’INFLUENCE DU SAINT DE BÉTHARRAM

Michel Garicoïts (1797-1863) a joué un rôle dans la vocation de Bernadette. Surnommé ” le voyant de Bétharram ” de son vivant, ceci en raison de ses qualités d’écoute et de discernement spirituel, Michel Garicoïts, proclamé saint en 1947, avait fondé dès 1835, à Bétharram, la congrégation des Pères du Sacré-Cœur, une congrégation missionnaire qui rayonne aujourd’hui dans le monde entier.
Lourdes et Bétharram sont distants de 15 km. Au moment des événements à Massabielle, Bétharram est lieu de pèlerinage marial depuis quatre ou cinq siècles, un lieu où la Vierge prodigue grâces et miracles (entre 1620 et 1642, 82 miracles et faveurs y ont été dénombrés). En 1858, le père Garicoïts a 61 ans, Bernadette 14. Il croit immédiatement à la réalité des Apparitions. Pour preuve ? A un missionnaire de Notre-Dame de Garaison qui s’écriait ” Notre-Dame de Lourdes va faire tomber Bétharram, ” Garicoïts répondit” Cela m’est égal, pourvu que la sainte Vierge soit honorée… Tenez, récitons le chapelet !
Tout laisse à penser que Michel Garicoïts était ami de la famille Soubirous. Ce qui est sûr, c’est qu’entre le 18 et le 25 juillet 1858, l’évêque de Tarbes fit conduire Bernadette à Bétharram en vue de la soumettre au jugement ” éclairé ” de Garicoïts. Ce dernier accueillit Bernadette avec joie, raconte-t-on, mais rien ne filtra de leur entrevue. « Les visages des deux voyants étaient radieux » selon les témoins oculaires. Nous aimerions connaître la teneur de leurs propos : il n’en demeure jusqu’à présent aucun indice. Et du côté des écrits de ces deux saints ? Rien. Ils ne se citent pas une seule fois ! ” Les relations de la jeune dirigée et de son saint directeur d’âme ont relevé elles aussi du secret du Roi “, note le Père jean Oyhénart , ajoutant : ” Et c’est bien ainsi. En effet, l’un et l’autre ont voulu être de simples, humbles et petits serviteurs dont le Seigneur et Notre-Dame ont voulu se servir.”
Quoi qu’il en soit, la spiritualité même de Bernadette interroge aujourd’hui. Pourquoi l’obéissance, le sens de la souffrance et de la croix, le culte de la volonté de Dieu… si proches de la pensée du Père Garicoïts ?
Laurent JARNEAU avec les Pères de Bétharram, à partir de l’article du père Jean OYHENART paru dans Lourdes Magazine n°2, juin 1991
Lourdes Magazine numéro 100 – février 2001

Fatima
Notre Dame de Lourdes
Sauvons plus de forêt !
1 2 3 4 5 6 7