Get Adobe Flash player

Conseils en Naturopathie

S o y e z   p r ĂŞ t s  p o u r   l e   b i e n – ĂŞ t r e –

Revitalisez tous vos systèmes,
Optimisez votre puissance naturelle de guérison,
Nettoyez vos toxines,
Soigner la cause des maladies..

La naturopathie englobe l’individu sur tous les plans de l’être : physique, énergétique, émotionnel, mental, spirituel, socioculturel et même planétaire (écologie).

Principe clé : Prévenir plutôt que guérir et agir en parfaite complémentarité avec l’allopathie (la médecine traditionnelle)

La naturopathie est un ensemble de mĂ©thodes de soins visant Ă  renforcer les dĂ©fenses immunitaires de l’organisme par des moyens considĂ©rĂ©s comme naturels, biologiques et propose “d’allier les connaissances sĂ©culaires des thĂ©rapies naturelles et des progrès actuels dans la comprĂ©hension de la santĂ© et des systèmes humains”. La naturopathie a pour philosophie le vitalisme (la puissance naturelle propre Ă  la vie appelĂ©e “Force vitale”) et le principe de l’humorisme, c’est-Ă -dire l’équilibre des humeurs biologiques tel qu’on le retrouve en ayurvĂ©da ou en mĂ©decine chinoise. La naturopathie met en place trois cures (par ordre chronologique) :

  • Cure de dĂ©toxination – permet de libĂ©rer l’organisme en nettoyant et en drainant lessurcharges, pour Ă©liminer les toxines accumulĂ©es dans notre corps. Elle nous aide Ă  la gestion du stress.Cela permet de nous libĂ©rer de nos dĂ©pendances alimentaires (sucres, chocolat, cafĂ©,…). C’est la prise de conscience de nos excès alimentaires, de notre stress, du dysfonctionnement de nos organes d’élimination.
  • Cure de revitalisation – permet de combler les carences de l’organisme et dĂ©finit la base nutritionnelle saine permettant de rĂ©duire la source des surcharges.
  • Cure de stabilisation Ă©volutive – permet de maintenir notre niveau de santĂ© et Ă©quilibrer les Ă©changes du mĂ©tabolisme physiologique et Ă©nergĂ©tique. Elle nous aide Ă  harmoniser lesfonctions biologiques et physiologiques et accompagner notre dĂ©veloppement personnel ettranspersonnel.
  • Les JeĂ»nes – permettent de libĂ©rer l’organisme en nettoyant et en drainant les surcharges, pour Ă©liminer les toxines accumulĂ©es dans notre corps. Ainsi, nous gĂ©rons mieux notre stress. Cette cure nous aide Ă  nous libĂ©rer de nos dĂ©pendancesalimentaires (sucres, chocolat, cafĂ©,…). C’est en fait la prise de conscience de nos excès alimentaires, de notre stress, du dysfonctionnementde nos organes d’élimination.
    • AssĂ©cher les sources de surcharges – dues Ă  un excès d’aliments ou Ă  un excès d’aliments nĂ©fastes pour l’organisme
    • Ouvrir les Ă©monctoires ou le drainage toxinique – éliminer les toxines vers l’extĂ©rieur de l’organisme par des mĂ©thodes de drainage, mais aussi Ă  les dĂ©river vers un autre organe Ă©monctoriel. Outre leur fonction de dĂ©sintoxication de l’encrassement humoral, les Ă©monctoires permettent d’apprĂ©cier le niveau rĂ©actionnel de l’organisme et sa capacitĂ© d’auto-rĂ©cupĂ©ration.

Ces thérapies naturelles recueillent, au sein de chacune d’elles, une diversité de moyens :

  1. L’alimentation : la diététique (régimes restrictifs, monodiètes et jeûnes) et la nutrition (micronutrition, nutrithérapie) ;
  2. Les exercices : gymnastique des organes, musculation, yoga, qi gong… ;
  3. L’hydrologie : l’eau au service de la détoxination (bains dérivatifs, bains complets ou locaux, hammam) ou de la revitalisation par les différentes cures utilisant l’eau (thermes, thalassothérapie) ;
  4. La psychologie : incluant à la fois les techniques de relaxation et les techniques visant à maintenir l’équilibre psychique et émotionnel.
  5. La phytologie, c’est-à-dire l’utilisation des plantes sous diverses formes : huiles essentielles (aromathérapie), élixirs floraux (Bach, Deva…) ;
  6. La chirologie, qui comprend les massages (occidental, californien… et drainage lymphatique) et les manipulations (chiropractie, étiopathie, ostéopathie…) ;
  7. La réflexologie, pour mobiliser le système nerveux sympathique (sympathicothérapie, percussions vertébrales, réflexologie plantaire…) ;
  8. La magnétologie, basée entre autres sur l’utilisation des champs magnétiques ;
  9. L’actinologie, qui utilise les rayons lumineux (soleil…) ;
  10. La chromothérapie : la thérapie par les couleurs ;
  11. La pneumologie : l’art d’apprendre à respirer

Pour Qui ? La naturothérapie est une médecine qui s’adresse à tous, quel que soit leur âge ou leur condition physique. En effet, plus la prévention s’effectue tôt dans la vie, plus les dérèglements sont traités rapidement après leur apparition, plus les chances de rétablir un état de santé sont grandes. Idéalement, la naturothérapie devrait se pratiquer dès le plus jeune âge, au moment où s’expriment des pathologies aiguës et où la force vitale est à son maximum. Contre-indications : Pour les femmes enceintes, de nombreuses huiles essentielles sont déconseillées. Il en est de même pour les personnes ayant les intestins fragiles, les enfants, les bébés.

Avertissement : Les conseils en naturropathie ne peuvent en aucun cas se substituer à un diagnostic et/ou un traitement médical. Seul un médecin est habilité à prescrire, modifier ou supprimer un traitement médical.

Les bienfaits de la naturopathie

Le but est de dĂ©couvrir les causes profondes avant d’intervenir. Par exemple, un mal de tĂŞte rĂ©current ne sera pas traitĂ© a priori avec des analgĂ©siques. Avant de proposer un traitement, le naturopathe se demandera d’oĂą provient le mal de tĂŞte : d’un trouble musculo-squelettique, d’un problème nutritionnel (un faible taux de sucre, par exemple), d’un manque de sommeil, d’un stress excessif…

Art de Vivre au Naturel !

Comprendre que les maladies fabriquĂ©es par le corps et ses symptĂ´mes que l’on ressent sont bien souvent des signaux auxquels il convient de prĂŞter une attention particulière pour mieux se connaitre. Pour veiller Ă  un bon Ă©quilibre corporel au quotidien, la naturopathie tire profit de l’homĂ©opathie, des fleurs de Bach, des huiles essentielles, et mise sur une alimentation saine et variĂ©e, la relaxation, le sport et un sommeil de qualitĂ©. En mettant en place dans la bonne humeur un ensemble de pratiques simples et qui s’adaptent Ă  toute la famille, il est possible de se sentir bien et de prĂ©venir un bon nombre de petit maux qui nous gâchent la vie.

Séance d’1 heure : 45 €uros

Séance à distance (Téléphone, Skype, FaceTime)
SĂ©ance en cabinet Ă  Caen (14)

Séance en déplacement : 1 Vendredi/mois
Ă  Rennes (35) / Levallois Perret (92)

Voici mes différentes coordonnées :

TĂ©l. : 06 59 72 43 75
Facebook : facebook.com/gaia.sante

Email : claude-sophie@sautdelange.com

Comprendre et prévenir les maladies

Comprendre d’ou viennent les maladies, hérédité, mauvaises habitudes à bannir, se protéger des toxiques et toxines, le concept d’encrassement…

Les DĂ©toxifications
Se rapprocher de la nature

L’importance de la respiration, de l’eau, du soleil, vivre au rythme des saisons, découvrir les énergies vibratoires…

L’Alimentation

L’alimentation est la troisième médecine et tient une place prépondérante dans notre pratique de naturopathe.

Le pouvoir des Plantes

Leurs effets et modes d’administrations, 25 plantes indispensables à connaitre..

Ecouter son Corps

Retrouver le sommeil, gérer son stress, travailler son équilibre psycho-émotionnel, bouger, prendre soin de son environnement…

Conseils en Naturopathie

La consultation se déroule suivant trois axes :

  • Un questionnaire approfondi sous forme de dialogue pour identifier vos attentes et en savoir plus sur :
    • votre histoire personnelle, vos antĂ©cĂ©dents familiaux,
    • Vos traitements en cours (sur lequel on n’intervient absolument pas)
    • votre mode de vie, cadre de vie,
    • votre activitĂ© professionnelle et de loisirs,
    • vos habitudes alimentaires,
    • votre comportement psychologique… 
  • Un bilan vital dont l’objectif est de dĂ©terminer l’énergie vitale du consultant, ses points forts et ses points faibles, pour Ă©tablir le type de suivi nĂ©cessaire. Cela permettra, par exemple, d’évaluer une forte prĂ©disposition au stress ou aux troubles digestifs, par exemple.
  • Le programme d’hygiène vital (PHV) qui sera constituĂ© de conseils naturopathiques personnalisĂ©s et dĂ©diĂ©s pour une prise en charge globale des diffĂ©rents plans de la santĂ© (alimentation, activitĂ©s physiques, gestion psycho-Ă©motionnel…) et pourra ĂŞtre complĂ©tĂ© selon le cas par des complĂ©mentions nutritionnels (ou biothĂ©rapies).

L’intĂ©rĂŞt est aussi de vous expliquer le pourquoi et le comment de votre «constitution», de vos «fonctions vitales», de votre «degrĂ© mĂ©tabolique» (assimilation/ Ă©limination), de vos surcharges et/ou de vos carences, etc.

Demande de Rendez-Vous

Nom*
Prénom*
Email*
Votre demande :*
Word Verification:


Avertissement : Les conseils en naturropathie ne peuvent en aucun cas se substituer à un diagnostic et/ou un traitement médical. Seul un médecin est habilité à prescrire, modifier ou supprimer un traitement médical.

CONCEPT DE BASE

Les Humeurs Ce que l’on nomme «humeurs » représente les liquides dans lesquels baignent nos cellules. Ces liquides alimentent les cellules en oxygène issu de notre respiration et en nutriments issus de notre digestion. Mais ils véhiculent également les déchets métaboliques résultant du «travail cellulaire». Nos «humeurs » transportent aussi les éléments fabriqués par nos organites cellulaires à partir des nutriments fournis. Ces éléments fabriqués par nos cellules sont par exemple des hormones, des enzymes, des neurotransmetteurs, des immunoglobulines… Les humeurs sont le sang avec son plasma, la lymphe intracellulaire (cytoplasme), la lymphe extracellulaire intersticielle (entre les cellules) et la lymphe canalisée dans les vaisseaux lymphatiques. La lymphe, c’est à la fois le fleuve nourricier et le tout-à-l’égout.
Les Déchets En naturopathie, la maladie est avant tout due à un encrassement des principales humeurs de l’organisme: sang et lymphe.
Les différents déchets : Les déchets résultant du métabolisme cellulaire sont évacués par nos quatre portes de sortie physiologiques (nos quatre émonctoires : la peau, les reins, les poumons, le foie) en fonction de leur grosseur. Les déchets de diamètre inférieur à 20 µm prennent la voie sanguine veineuse, rejoignent le cœur au niveau de l’oreillette droite,passent grâce à la circulation sanguine au niveau des filtres émonctoriels et sont éliminés sous forme cristalloïdale (urine, sueur…) ou mucosique (crachats, matières fécales…). Les déchets entre 20 µm et 100 µm de diamètre, trop gros pour emprunter la voie veineuse, prennent la voie lymphatique au travers des ganglions lymphatiques. Ils y sont réduits à une taille inférieure à 20 µm et peuvent alors rejoindre la circulation sanguine et veineuse. La distribution se fera également au niveau des émonctoires qui élimineront les déchets sous forme d’urine, de matières fécales, de crachats ou de transpiration. Les déchets supérieurs à 100 µm (pesticides, médicaments, produits de synthèse chimiques…) restent dans nos humeurs (lymphe extracellulaire) et demanderont beaucoup d’efforts à notre organisme pour les évacuer après avoir réduit leur diamètre. L’organe le plus sollicité pour cette tâche est le foie. Une fatigue hépatique en sera le résultat à plus ou moins long terme. Surcharges cristalloïdales et surcharges mucosiques La cause première d’une maladie résulte d’un encrassement humoral par plusieurs types de déchets : ceux de la digestion, les déchets alimentaires, les déchets des substances chimiques (médicaments), les déchets métaboliques (issus de l’activité cellulaire). On classe les toxines en deux catégories. Les substances mucosiques transportées par la lymphe proviennent de résidus de cellules mortes et d’un mauvais métabolisme d’amidon (céréales, féculents), de sucres (miel, sirop, confiseries), de lipides (beurre, huile, graisses), de produits chimiques (pesticides ou médicaments). C’est également le résultat d’une flore intestinale perturbée avec un blocage du foie (dû à un abus d’alcool, de stress, ou plus simplement à l’hérédité, etc.). Concrètement, ces déchets donnent lieu à divers effets : cholestérol, écoulements du nez, glaires, mucus, catarrhes… Les conséquences peuvent se matérialiser par un rhume, une bronchite, une otite suintante, des pertes vaginales, un eczéma, de l’acné, des furoncles. La peau, l’appareil respiratoire, les intestins, le foie sont chargés de l’élimination de ces mucoses. Les cristaux ou substances cristalloïdales Ils proviennent d’un excès de produits azotés comme la viande, les abats, le gibier, le poisson, les fromages, le sucre, le soja, le café, le thé, le chocolat. Mais aussi le stress, les pensées négatives, les frustrations, la culpabilisation, etc. La peau, les reins et les intestins éliminent les cristaux. Si ces organes jouent mal ce rôle, l’organisme développe de nombreuses pathologies : un eczéma sec, des dermatoses sèches, des prurits, angines, conjonctivites, cystites, zona, calculs rénaux, etc. Les conséquences peuvent se matérialiser par des calculs, des sables, des calcifications ou une acidité.
Les dĂ©rivations Peau – sudoripares sueur = cristaux 1 Peau – sĂ©bacĂ©es sĂ©bum = mucose 2 Reins nĂ©phrons urine cristaux 1 Appareil respiratoire mucose 2 Intestins/foie/vĂ©sicule mucose 2 / cristaux 1
Carences et surcharges Le corps est carencĂ© en cas d’apport insuffisant de certaines substances vitales : vitamines, oligo-Ă©lĂ©ments et/ou enzymes rĂ©sultant d’une alimentation trop cuite ou industrielle, contenant beaucoup de produits chimiques. Ce manque peut : – entraver la transformation du glucose en Ă©nergie – provoquer la formation de radicaux libres – entraver le travail mĂ©tabolique des cellules qui ne sont pas correctement nourries et pourront se nĂ©croser ou se modifier… On le surcharge avec des excès de certaines substances. Ces surplus vont provoquer : – un blocage des fonctions dĂ©volues aux organes Ă©monctoires qui se verront dans l’impossibilitĂ© de faire correctement leur travail – un «kidnapping» de certaines vitamines et de minĂ©raux. Certaines surcharges peuvent aussi provenir d’un excès de substances normales comme l’urĂ©e, l’acide urique ou le cholestĂ©rol. Il ne faut pas oublier qu’en se surchargeant, on se carence aussi.
Les Emonctoires Ce sont quatre organes spĂ©cifiques dont le rĂ´le est de favoriser des Ă©changes entre le milieu intĂ©rieur et le milieu extĂ©rieur. Les propriĂ©tĂ©s mĂ©taboliques : absorption et surtout excrĂ©tion, (c’est-Ă -dire l’Ă©limination des dĂ©chets de l’organisme) sont caractĂ©ristiques des quatre Ă©monctoires : Peau, Poumon, Rein, Intestin, Emonctoire gĂ©nital chez la femme.

Naturopathie – 4 Piliers –

Primum non nocere D’abord ne pas nuire. Hippocrate le soulignait ainsi « Face aux maladies, avoir deux choses Ă  l’esprit : faire du bien, ou au moins ne pas faire de mal ». Le rĂ´le du mĂ©decin est d’observer et d’accompagner les symptĂ´mes qui sont souvent le signe que le processus de guĂ©rison est en marche. Supprimer les symptĂ´mes peut causer plus de mal que de bien. On parle de « transfert morbide » : la cause est toujours lĂ , on rĂ©duit son expression au silence, elle reviendra sur un autre organe, gĂ©nĂ©ralement amplifiĂ©e.
Vis medicatix naturae La nature recèle son propre pouvoir de guĂ©rison. Un corps humain en bonne santĂ© possède en lui une capacitĂ© d’auto-guĂ©rison qui lui permet de retrouver seul la santĂ©. Au coeur de l’organisme vivant se trouvent les forces de vie permettant d’y parvenir. Le rĂ´le du mĂ©decin ou du thĂ©rapeute consiste Ă  faciliter l’accès Ă  ces forces en dĂ©couvrant et en Ă©liminant les obstacles qui s’y opposent.
Tolle causam Découvrir et traiter la cause. Allant plus loin encore, Hippocrate disait « Recherchez la cause et traitez la, recherchez la cause de la cause et traitez la, recherchez la cause de la cause de la cause et traitez la ». Le rôle du naturopathe n’est don pas de tenter d’agir sur le symptôme mais bien de remonter jusqu’à la cause de la pathologie et d’agir sur cette dernière de façon à rétablir l’équilibre naturel et faire en sorte que le symptôme n’ait plus à s’exprimer.
Docere Enseigner. Le naturopathe enseigne à son patient les règles de fonctionnement de son corps et lui apprend à en prendre soin de façon naturelle. Les règles d’hygiène vitale concernent tous les domaines de la vie et considèrent les interactions qui existent entre les plans physique, mental, émotionnel et spirituel. Chaque plan est à prendre en considération pour retrouver et conserver une santé parfaite.

Fatima
Notre Dame de Lourdes
Sauvons plus de forĂŞt !
1 2 3 4 5 6 7