Saut de l’Ange

Get Adobe Flash player

Neuvaine à Notre Dame de Lourdes

 

Notre Dame-Dame de Lourdes,
priez pour nous.

 

Sainte Bernadette,
priez pour nous.

Notre Dame de Lourdes,
nous venons te contempler,
et comme toi,
mettre notre confiance en Dieu, notre Rocher.

Ta vie nous dévoile que tu as fait de Lui
ton refuge et ton appui.

En Lui, tu as trouvé ta force pour dire le “Oui”
de la servante.

Nous te recommandons tous ceux qui se sentent faibles,
écrasés dans ce monde,
qui errent sans refuge, sans salut.

Nous te prions nous-mêmes, et pour l’Eglise.
Que le Christ soit toujours la pierre de fondement
sur laquelle elle s’appuie, pour donner au monde l’eau vive du salut !

Prière au Saint Esprit de St Augustin

O divin amour,
ô lien sacré qui unissez le Père et le fils,
Esprit tout puissant, fidèle consolateur des affligés,
pénétrez dans les abîmes profonds de mon cœur
et faites-y briller votre éclatante lumière.

Répandez votre douce rosée sur cette terre déserte,
afin de faire cesser sa longue aridité.

Envoyez les traits célestes de votre amour jusqu’au sanctuaire de mon âme,
afin qu’en y pénétrant ils allument des flammes ardentes
qui consument toutes mes faiblesses, mes négligences et mes langueurs.

Venez donc, venez doux consolateur des âmes désolées,
refuge dans les dangers et protecteur dans la détresse.

Venez, vous qui lavez les âmes de leurs souillures et qui guérissez leurs plaies.
Venez, force du faible, appui de celui qui tombe.
Venez, docteur des humbles et vainqueur des orgueilleux.
Venez, père des orphelins, espérance des pauvres,
trésor de ceux qui sont dans l’indigence.
Venez, étoile des navigateurs, port assuré de ceux qui ont fait naufrage.
Venez, force des vivants et salut de ceux qui vont mourir.
Venez, ô Esprit-Saint, venez et ayez pitié de moi.

Rendez mon âme simple, docile et fidèle,
et condescendez à ma faiblesse,
avec tant de bonté que ma petitesse trouve grâce devant votre grandeur infinie,
mon impuissance devant votre force,
mes offenses devant la multitude de vos miséricordes.

Par Notre-Seigneur Jésus-Christ, mon Sauveur.

Acte d’offrande de Ste Thérèse de Lisieux

La Bienheureuse Thérèse de l’Enfant-Jésus, portait jour et nuit sur son coeur cet acte d’offrande, dans le livre des saints Evangiles :

O mon Dieu, Trinité bienheureuse,
je désire vous aimer et vous faire aimer,
travailler à la glorification de la sainte Eglise,
en sauvant les âmes qui sont sur la terre
et en délivrant celles qui souffrent dans le Purgatoire.
Je désire accomplir parfaitement votre volonté
et arriver au degré de gloire que vous m’avez préparé dans votre royaume ;
en un mot, je désire être sainte,
mais je sens mon impuissance,
et je vous demande, ô mon Dieu, d’être vous-même ma sainteté.

Puisque vous m’avez aimée jusqu’à me donner votre Fils unique
pour être mon Sauveur et mon Epoux,
les trésors infinis de ses mérites sont à moi ;
je vous les offre avec bonheur,
vous suppliant de ne me regarder qu’à travers la Face de Jésus
et dans son Coeur brûlant d’amour.

Je vous offre encore tous les mérites des Saints qui sont au ciel et sur la terre,
leurs actes d’amour et ceux des saints Anges ;
enfin je vous offre,
ô bienheureuse Trinité,
l’amour et les mérites de la sainte Vierge, ma Mère chérie ;
c’est à elle que j’abandonne mon offrande, la priant de vous la présenter.

Son divin Fils, mon Epoux bien-aimé,
aux jours de sa vie mortelle, nous a dit :
« Tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, il vous le donnera. »
Je suis donc certaine que vous exaucerez mes désirs…
Je le sais, ô mon Dieu, plus vous voulez donner, plus vous faites désirer.

Je sens en mon coeur des désirs immenses,
et c’est avec confiance que je vous demande de venir prendre possession de mon âme.
Ah !  je ne puis recevoir la sainte communion aussi souvent que je le désire ;
mais, Seigneur, n’êtes-vous pas Tout-Puissant ?
Restez en moi comme au Tabernacle, ne vous éloignez jamais de votre petite hostie.

Je voudrais vous consoler de l’ingratitude des méchants,
et je vous supplie de m’ôter la liberté de vous déplaire.
Si par faiblesse, je tombe quelquefois,
qu’aussitôt votre divin regard purifie mon âme,
consumant toutes mes imperfections,
comme le feu qui transforme toute chose en lui-même.

Je vous remercie, ô mon Dieu,
de toutes les grâces que vous m’avez accordées :
en particulier de m’avoir fait passer par le creuset de la souffrance.
C’est avec joie que je vous contemplerai au dernier jour,
portant le sceptre de la croix ;
puisque vous avez daigné me donner en partage cette croix si précieuse,
j’espère au ciel vous ressembler,
et voir briller sur mon corps glorifié les sacrés stigmates de votre passion.

Après l’exil de la terre,
j’espère aller jouir de vous dans la patrie ;
mais je ne veux pas amasser de mérites pour le ciel,
je veux travailler pour votre seul amour,
dans l’unique but de vous faire plaisir,
de consoler votre Coeur sacré,
et de sauver des âmes qui vous aimeront éternellement.

Au soir de cette vie,
je paraîtrai devant vous les mains vides ;
car je ne vous demande pas, Seigneur, de compter mes oeuvres…
Toutes nos justices ont des taches à vos yeux
!
Je veux donc me revêtir de votre propre Justice,
et recevoir de votre amour la possession éternelle de vous-même.
Je ne veux point d’autre trône et d’autre couronne que vous, ô mon Bien-Aimé.

A vos yeux, le temps n’est rien ;
un seul jour est comme mille ans.
Vous pouvez donc en un instant me préparer à paraître devant vous.

Afin de vivre dans un acte de parfait amour,
JE M’OFFRE COMME VICTIME D’HOLOCAUSTE A VOTRE AMOUR MISÉRICORDIEUX,
vous suppliant de me consumer sans cesse,
laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en vous,
et qu’ainsi je devienne martyre de votre amour, ô mon Dieu !

Que ce martyr,
après m’avoir préparée à paraître devant vous,
me fasse enfin mourir,
et que mon âme s’élance sans retard dans l’éternel embrassement de votre miséricordieux amour !

Je veux, ô mon Bien-Aimé,
à chaque battement de mon coeur,
vous renouveler cette offrande un nombre infini de fois,
jusqu’à ce que, les ombres s’étant évanouies,
je puisse vous redire mon amour dans un face à face éternel ! ! !

 

MARIE-FRANÇOISE-THÉRÉSE DE L’ENFANT-JÉSUS ET DE LA SAINTE FACE

Prières à Notre Dame de Fatima

Au printemps 1916, Lucie, François et Jacinthe font la rencontre de « l’ange de la Paix », qui va leur enseigner une prière d’adoration :

Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime.
Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, n’adorent pas, n’espèrent pas et ne Vous aiment pas.

Puis une nouvelle rencontre a lieu à l’été où l’ange leur enseigne une prière de pénitence :

Très sainte Trinité, Père, Fils, Saint-Esprit,
je Vous adore profondément
et je Vous offre le très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus Christ, présent dans tous les tabernacles de la Terre,
en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences dont Lui-même est offensé.
Et, par les mérites infinis de son Très Saint Cœur et du Cœur immaculé de Marie,
je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs.

« Priez ainsi. Les cœurs de Jésus et de Marie sont attentifs à la voix de vos supplications. »

Prière par l’intercession de St Charbel

Seigneur Jésus, Toi qui as appris à Charbel de consolider ses vœux monastiques qu’il a vécus en silence et neutralité absolus, conformant sa vie à la tienne,
aide-nous à le commémorer et à méditer sa vie héroïque surnaturelle en lui disant :

Heureux Toi, Père Charbel, parce que tu étais passionné de prière, de vertu et de piété tout en étant petit et jeune, dans ton village lointain dans l’ambiance familiale sereine et parmi tes proches croyants.

Heureux Toi parce que tu as aspiré à la vie monastique, acceptant l’appel de Dieu librement et en pleine volonté. Ainsi, as-tu quitté ton village Bkaakafra sans jamais y retourner.

Heureux Toi parce que tu as dédié ta vie aux vœux monastiques et au sacerdoce, participant chaque jour à la messe et cherchant continuellement et inlassablement le visage de Dieu !

Heureux Toi parce que tu as brillé parmi les ermites vu ton ascétisme absolu et ton silence surnaturel qui ont étonné tous ceux qui t’ont connu même après ton décès !

Et maintenant, Seigneur Jésus,
nous Te demandons par l’intercession de P. Charbel,
de garder au sein de l’Eglise ceux qui vivent à son exemple et suivent les pas de nos saints pères, ermites et moines qui se sacrifient pour le salut du monde entier. Amen.

Mantras de Padmasambhava

Court Mantra : OM ĀH HŪM VAJRA GURU PADMA SIDDHI HŪM

Benzar Guru.jpg

Long Mantra : OM ĀH HŪM VAJRA GURU PADMA TÖ TRENG TSAL VAJRA SAMAYA DZA SIDDHI PALA HŪM ĀH

Benzar Guru long.jpg

Prière en 7 Vers

Traduction
HŪM HŪM
ORGYEN YUL GYI NUB CHANG TSAM Aux confins nord-ouest du pays d’Oddiyāna,
PÉMA KESAR DONGPO LA Au cœur d’une fleur de lotus,
YA TSEN CHOG GI NGÖ DRUP NYÉ Doué du merveilleux et suprême accomplissement,
PÉMA JUNG NÉ SHYÉ SU DRAK Tu es connu sous le nom de « né du lotus »
KHOR DU KHANDRO MANG PÖ KOR Une assemblée de nombreuses dākinīs t’entoure ;
KHYÉ KYI JÉ SU DAK DRUP KYI Je te suis afin d’accomplir ta nature ;
CHIN GYI LAP CHIR SHEK SU SOL Je t’en prie : viens me bénir de ta grâce !
GURU PEMA SIDDHI HŪM GURU PADMA SIDDHI HŪM

Notre Dame de Lourdes par Jean-Paul II

 

Jean-Paul II a dit :

“Avec Notre Dame de Lourdes,
on apprend à souffrir comme le Christ a souffert.
On accepte la souffrance comme il l’a acceptée.

Avec Notre Dame de Lourdes,
la souffrance s’allège parce qu’on la vit avec le Christ.

Avec Notre Dame de Lourdes,
on apprend que la foi soulage la souffrance en ce qu’elle la rend acceptable
comme moyen d’expiation et comme expression d’amour.

Avec Notre Dame de Lourdes,
on apprend à s’offrir non seulement à la justice divine,
mais aussi à l’Amour miséricordieux
de Celui qui a souffert “volontairement et innocemment.”

Je te salue Marie

PRIERE DE JEAN-PAUL II, à Lourdes le 14 août 2004

Je te salue Marie,
femme pauvre et humble, bénie du Très-Haut !

Vierge de l’espérance, prophétie des temps nouveaux,
nous nous associons à ton hymne de louange
pour célébrer les miséricordes du Seigneur,
pour annoncer la venue du Règne
et la libération totale de l’homme.

Je te salue Marie, humble servante du Seigneur,
glorieuse Mère du Christ !

Vierge fidèle, sainte demeure du Verbe,
enseigne-nous à persévérer dans l’écoute de la Parole,
à être dociles à la voix de l’Esprit,
attentifs à ses appels dans l’intimité de notre conscience
et à ses manifestations dans les évènements de l’Histoire.

Echapper au conditionnement des plans physico-psychiques

« Notre instinct le plus puissant,
celui qui règne sur nous en tyran,
n’assujettit pas seulement notre raison,
mais aussi notre conscience. »
NIETZSCHE

Quels sont les principes qui guident ceux qui aspirent à échapper
au conditionnement des plans physico-psychiques ?

C’est en enrichissant leur chenn* que les Sages Chinois tentent de franchir les limites imposées aux destinées humaines. Leur but est d’arriver à l’état d’être « raisonnable » qui peut alors se réaliser.

L’élimination des effets contraignants de nos mécanismes ancestraux (roun* et prô*) est le 1er stade à atteindre sur le chemin conduisant à l’évolution consciente de l’homme.

Echappant aux déterminismes de base en les dominant,
l’homme peut consciemment leur substituer des déterminismes de plus en plus élevés,
lui permettant une progression contrôlée par la connaissance des déterminants.

Mais, comme le dit si bien H. Laborit :
Aussi longtemps que les hommes n’auront pas pris conscience de leur déterminisme biologique
et croiront à leur liberté, il y a peu de chance pour que cela change. »

Rappelons que les taoïstes recherchaient réellement la « longue vie ».

* Chenn : raison
* Roun : imagination
* Prô : instinct

Dédicace spéciale à MJ – Ami du monde pour toujours !

Dédicace spéciale à MJ – Ami du monde pour toujours !

Paroles de “Will You Be There” de Michael Jackson

Hold me
Like the river Jordan
And I will then say to thee
You are my friend

Carry me
Like you are my brother
Love me like a mother
Will you be there?

When weary
Tell me will you hold me
When wrong, will you scold me
When lost will you find me?

But they told me
A man should be faithful
And walk when not able
And fight til the end
But I’m only human

Everyone’s taking control of me
Seems that the world’s
Got a role for me
I’m so confused
Will you show to me
You’ll be there for me
And care enough to bear me

(Hold me)
(Lay your head lowly)
(Softly then boldly)

(Hold me)
(Love me and feed me)
(Kiss me and free me)
(I will feel blessed)

(Carry)
(Carry me boldly)
(Lift me up slowly)
(Carry me there)

(Save me)
(Heal me and bathe me)
(Softly you say to me)
(I will be there)

(Lift me)
(Lift me up slowly)
(Carry me boldly)
(Show me you care)

(Hold me)
(Lay your head lowly)
(Softly then boldly)
(Carry me there)

(Need me)
(Love me and feed me)
(Kiss me and free me)
(I will feel blessed)

In our darkest hour
In my deespest despair
Will you still care?
Will you be there?
In my trials
And my tribulations
Through our doubts
And frustrations
In my violence
In my turbulence
Through my fear
And my confessions
In my anguish and my pain
Through my joy and my sorrow
In the promise of another tomorrow
I’ll never let you part
For you’re always in my heart

http://dai.ly/dCBJn7

Fatima